Mes outils bien-être #2

Cette série d’articles ne contient à ce jour qu’un seul article datant de janvier 2019! Il est temps de la compléter.

Aujourd’hui j’ai envie de vous partager un outil que vous retrouverez conseillé par de nombreuses personnes, via divers médias (blogs, coaching, livres, développement personnel…) : l’écriture!

Pour ma part il s’agit en général de l’écriture du matin mais de temps en temps je la fais le soir, quand j’en ressens le besoin.

💜 💜 💜

J’ai commencé cet exercice en suivant les conseils du podcast de Clotilde dont je vous parle dans l’article #1 de cette série (podcast que j’écoute toujours avec plaisir et grand intérêt chaque semaine) en faisant ce qu’elle appelle “le flot de pensées”. Elle conseille de coucher sur papier tout ce qui nous traverse l’esprit, plutôt le matin avant d’attaquer sa journée afin de s’éclaircir les idées, se décharger, se libérer.

Pour ma part, j’ai commencé en écoutant son podcast, puis arrêté car je n’y arrivais pas tous les jours, repris, arrêté etc… et là depuis le confinement j’ai repris MAIS sans pression et à ma façon. C’est à dire que j’écris quand j’en ai envie dans un carnet que je dédie à mes pensées mais aussi tout ce que je souhaite comme dessiner, prendre des notes sur un livre, le matin, le midi, le soir peu importe. Et surtout sans culpabiliser si je n’écris pas pendant une semaine. C’est le cas par exemple aujourd’hui : j’ai écrit ce lundi matin et ma précédente prose datait du lundi précédent, pas de souci!

Parfois j’écris 2 lignes, parfois 2 pages, je ne m’impose rien car je sais que cela ne fonctionne pas sur moi et surtout cela n’a pas de sens.

Vous vous demandez certainement si cela m’est utile? Alors oui totalement! Après avoir écrit en général je me sens plus zen, plus en accord avec mes choix, sereine et alignée. J’ai remarqué que les moments où j’écris le plus et le plus souvent sont les moments où je vais le moins bien : fatiguée, des soucis, des inquiétudes, des contrariétés. J’ai un fort besoin d’écrire dans ces moments-là!

Pourtant autour de moi je lis et j’écoute énormément de choses sur les bienfaits de la pensée positive, de la gratitude ; gratitude que je pratique moi-même (et vous conseille!) en gardant une trace écrite par jour d’un fait positif de ma journée ; mais voilà parfois le négatif est bien là et le déposer sur papier, le concrétiser avec des mots, lui faire face, sans l’occulter ni le renier me fait du bien et me permet d’aller encore plus vers tout ce positif justement!

Je trouve que cette injonction fréquente sur les réseaux sociaux, dans les médias, les magazines à toujours vouloir être dans le positif et être positif, a tendance à provoquer de la culpabilité quand on ne va pas bien, ou moins bien. Alors que c’est normal!!!! Dans la vie c’est 50/50 comme dirait Clotilde!

💜 💜 💜

Ce carnet m’aide énormément vous l’aurez compris à accepter d’aller parfois moins bien, à prendre du recul et m’aide ainsi à avancer.

Il se remplit petit à petit, au gré de mon temps, de mon humeur, de mon besoin d’extérioriser ce que je ressens et cela en fait un très bon outil facile d’accès pour poser les choses et avancer.

Si vous vous lancez dites moi ce que vous en pensez !

Image par Free-Photos de Pixabay

6 Commentaires

  1. Madine_Valou says: Répondre

    Bonjour j’ai aussi un carnet pour faire des flots de pensées mais perso j’écris le soir comme le conseille estelle du podcast se sentir bien. Chacun sa méthode… avant je faisais le matin mais ça me convient moi car j’ai un timing à respecter à ce moment là et donc je suis limitée. Par contre le soir j’ai plus le temps et j’ai remarqué que ça me permet d’aller au bout du sujet de bien vider ma tête pour mieux dormir. Mais pareil je n’écris pas forcément tous les jours. J’aime bien relire de temps en temps les anciennes pages et parfois je m’aperçois que j’ai un problème qui tourne en boucle sans que je ne m’en étais aperçue du coup je peux faire un modèle de Brooke dessus.

    1. Laurianne says: Répondre

      Je trouve que le modèle de Brooke est aussi très efficace! Parfois j’écris le soir mais c’est plus rare. Chacun adapte à son temps et du coup cela devient facilement personnalisable comme outil 🙂

  2. christine says: Répondre

    merci de partager avec nous cette pratique qui m’intéresse beaucoup…
    j’ai aussi découvert grâce à toi ces podcasts qui me parlent bien..;
    A voir ce qui en suivra pour moi… merci encore

    1. Laurianne says: Répondre

      Bonne écriture alors, n’hésite pas à me faire un retour si tu en as envie dans quelques temps 🙂

  3. Merci pour cet article et ce partage d’expérience. C’est très intéressant ! Je ne pratique pas ce type d’écriture mais je comprend tout à fait ce que tu expliques, et ça donne envie d’essayer !

    1. Laurianne says: Répondre

      Merci beaucoup! Tu me diras si tu essaies 🙂

Laisser un commentaire