Ma petite veste en jean

Une petite veste en jean c’est super pratique et facile à porter pour les matins frais ou les soirées dehors qui s’éternisent un peu… Oui, mais encore faut-il en avoir une 😀

J’ai choisi de me la faire vous vous en doutez! Voici mon retour sur cette réalisation.

PATRON

Après plusieurs recherches sur internet, j’ai découvert le patron de la veste ANIS de Mondial Tissus.

J’ai découvert ce patron grâce à ce superbe article de Parissy qui m’a énormément aidé à coudre ma version. Je vous le conseille si vous souhaitez vous lancer!

TISSU et FOURNITURES

J’ai cherché un petit moment un jean bleu foncé, sans élasthane car je ne voulais pas d’extensibilité et je l’ai trouvé, comme le patron chez Mondial Tissus.

Le patron conseille 3 mètres mais pour ma taille, 1m50 ont suffi, honnêtement ils prévoient large chez Mondial Tissus je pense.

Boutons Mondial Tissus

Fil pour surpiqûres Gütterman 1970

TAILLE

J’ai hésité entre le 40 et 42, mon tour de poitrine étant entre les deux. J’ai opté pour le 42 pour avoir de l’aisance avec un pull léger dessous et ne pas être gênée pour conduire.

PATRONS ET INSTRUCTIONS

Le livret d’explication est plutôt bref et succinct. Les explications sont brèves, vont droit au but, avec quelques schémas mais si vous n’avez jamais monté de manche ou de bande de poignet vous allez certainement trouver que ce n’est pas assez détaillé. On est très loin d’un patron de créateur indépendant. Pour ma part j’aurais aimé plus de détails, vous savez que j’aime être bien accompagnée quand je couds et là ce n’est clairement pas le cas.

Ils n’expliquent pas par exemple qu’il faut dégarnir les angles avant de retourner le col et les poignets. Une couturière avec quelques réalisations à son actif pensera certainement à le faire mais pour moi il aurait été utile de le préciser dans les explications.

Le patron papier est quant à lui clair et simple à reproduire.

MONTAGE

Les techniques de montage sont des techniques plutôt classiques. De l’assemblage pour former le devant, idem pour le dos comme un puzzle, des manches montées, des poignets de manches, un col et une patte de boutonnage relativement simple.

Pour placer les poches et les surpiquer plus facilement je les ai bâties au préalable et la couture a ainsi été facilitée.

MA REALISATION

Comme je vous l’ai précisé un peu plus haut, l’article de Parissy m’a été d’une grande aide. Elle détaille en particulier comment monter les poignets de manche et explique aussi comment bien assembler les manches qui ont la particularité d’être des manches tailleurs donc en plusieurs parties. J’ai vraiment suivi ses explications donc je ne redétaille pas ici ce qu’elle a très bien fait.

Je voulais vraiment une vraie veste en jean alors j’ai fait des surpiqures doubles dès que possible. Avec une aiguille jean et un fil pour surpiqures de la marque Gütterman. Dans les lignes droites c’est plutôt facile de les faire parallèle, dans les courbes un peu plus dur mais dans l’ensemble le résultat est assez réussi.

Pour les réglages rien n’est indiqué dans le patron, j’ai donc repris ce que j’avais fait pour mon Ginger Jean et ça a bien fonctionné.

Toutes les coutures sont surjetées une fois assemblées et bloquées sur l’envers par le jeu des surpiqures justement.

Concernant le col, il est simplement prévu de l’assembler au corps puis de surjeter la couture d’assemblage. J’ai commencé par faire ça mais je trouvais que le surjet apparent n’étais pas très heureux.

J’ai donc pris le temps de défaire les surpiqures du devant pour libérer l’accès à toute la couture surjetée et j’ai posé un biais de mon stock pour cacher le surjet et vraiment ce petit détail me plait énormément!

J’ai réalisé les boutonnières avec ma machine à coudre en automatique. J’ai eu un petit souci car le fil de canette ressortait trop sur le dessus et on en voyait pas mon fil de surpiqure. Après plein de tests j’ai finalement refait une canette pleine et ça a réglé le souci! Pour mes tests ma canette était quasi vide et je pense que la tension apportée n’était pas la bonne pour faire un point correct.

En résumé, le patron est top mais les explications ne sont à mon sens pas du tout suffisantes pour coudre sans se poser de question.

Côté taille il me va bien mais je ne regrette pas la taille 42 car au niveau du bassin (qui correspondait pourtant à la taille 40), je ferme à peine la veste. Dans le quotidien je ne pense pas la fermer mais cela m’a étonnée tout de même.

Si vous souhaitez vous lancer je vous conseille ce patron, en ayant quand même quelques montages de manches à votre actif. Mais après tout si vous êtes motivée vous y arriverez! Je reste disponible pour toute question su besoin et je le redis mais l’article de blog de Parissy m’a été d’un grand secours!

Si vous souhaitez la voir portée, je vous la présente dans mon Journal de Couture #14  😉

20 Commentaires

  1. Toujours aussi belles tes réalisations Laurianne ! Et ce petit détail avec le biais, c’est ce qui fait le petit plus 😍

    1. Laurianne says: Répondre

      Merci beaucoup Carine!

  2. Madeleine says: Répondre

    Félicitations, je la trouve vraiment magnifique, c’est très tentant, surtout quand tu vois une telle veste ! j’aime beaucoup ces finitions qui sont un vrai plus. Merci pour toutes les infos concernant ce modèle, très utiles lorsque je me lancerai belle journée

    1. Laurianne says: Répondre

      Merci à toi c’est très gentil! Bonne couture!

  3. Aude LEDE says: Répondre

    très belle veste !

    1. Laurianne says: Répondre

      Merci beaucoup!

  4. Madine_Valou says: Répondre

    Hello merci d’avoir pris le temps d’écrire cet article. La veste en jeans est justement sur ma liste d’envie à coudre et je n’avais pas encore trouver le patron. Je vais continuer à réfléchir mais ça me donne des pistes de réflexion. La tienne est magnifique et bien finie!

    1. Laurianne says: Répondre

      C’est très gentil merci! J’espère que tu te lanceras c’est un chouette projet!

  5. Lilie 94 says: Répondre

    super cousette bien fini c’est très tentant.comment avez vous posé le biais
    un vrai plus félicitation pour votre joli veste
    merci bonne journée

    1. Laurianne says: Répondre

      Merci! Je détaille un peu la pose du biais dans ma vidéo. Sinon j’ai fait une première couture sur la couture d’assemblage du col au corps et ensuite k’ai abaissé le biais pour qu’il cache le surjet et j’ai piqué. La couture se devine sur l’endroit de la veste mais comme le fil est bleu foncé c’est vraiment léger.

  6. Ta veste en jean est absolument magnifique, y’a pas d’autres mots ! Je garde l’idée du biais au niveau de l’encolure, c’est une finition soignée qui donne un charme supplémentaire à cette jolie veste. Merci pour le partage chère Laurianne !

    1. Laurianne says: Répondre

      Merci beaucoup Sandrine! Je suis fière à chaque fois que je la porte 🙂

  7. Je veux la même. Elle est magnifique. Quel travail !

    1. Laurianne says: Répondre

      Merci beaucoup Audrey! Tu n’as plus qu’à te mettre à la couture 😉

  8. Jocelyne ROUILLARD says: Répondre

    ces vrai que la veste est super mais pas pour ma morphonlogie mais j’attend avec patience le patron de la blouse sunn de chez patterns

    1. Laurianne says: Répondre

      C’est certain qu’il faut adapter nos coutures à notre morphologie. Bonne couture de Suun 😉

  9. Votre veste est magnifique !!! je dois m’en faire une, mais je procrastine parce que ça me fait un peur…. J’aimerais que mes finitions soient aussi belles que les vôtres !

    1. Laurianne says: Répondre

      Oh il faut vous lancer, je peux être là en support si vous avez besoin! Mais pourquoi avoir peur? Que craignez-vous??? En prenant le temps, tout peut se faire! Allez lancez-vous!

  10. Fanny ebourgeois says: Répondre

    Bonjour, j ai pensé à toi avec cette veste, je viens de l acheter chez mondial tissu en solde a 50%. Je vais donc bien relire tes notes et revisionner le podcast de la veste anis. Merci bcp

    1. Laurianne says: Répondre

      Super en plus à 50%. Bonne couture!

Laisser un commentaire