A la rencontre de… #5

Pour cette première rencontre de l’année 2021, je vous propose de voyager un peu, par écran interposé c’est encore autorisé !

Je vous emmène au Canada, plus précisément à Montréal pour rencontrer Joannie, une femme, maman, médecin, couturière et aussi tricoteuse, très talentueuse. Joannie est calme, posée, organisée, très agréable à écouter et regarder ; je découvre plein de patrons et de marques dans ses vidéos car elle coud pas mal de modèles anglophones (mais elle coud aussi des patrons que je connais quand même!) J’aime beaucoup ses vidéos projets, pour elle ou ses enfants car elle explique vraiment quelles réalisations elle souhaite faire, dans quel tissu, pour le porter comment et avec quoi. Pour ses enfants en particulier elle réfléchit en termes de garde-robe capsule, c’est hyper intéressant et cela enrichit mes propres réflexions.

Je vous laisse la découvrir plus en détail ci-dessous ! Bonne lecture!

💜 💜 💜

1 – Peux tu te présenter en quelques mots? Où peut-on te voir sur les réseaux?

J’ai 34 ans, je suis maman de 3 beaux enfants de 1, 3 et 5 ans. Je vis à Montréal au Canada. Je travaille comme médecin spécialiste, je suis néphrologue. Je m’occupe des patients qui ont des maladies rénales ou qui font des traitements de dialyse. Vous pouvez me retrouver sur instagram où je vous présente mes réalisations coutures et un peu de tricote : www.instagram.com/joannie.lef/ En août 2019, j’ai commencé ma chaîne Youtube car j’avais envie de partager ma passion. Je vous présente mes bilans couture à chaque mois ou presque. Je vous parle aussi de mes plans couture, de mes achats de tissus, de mes réflexions sur ma garde-robe et sur celle de mes enfants. https://www.youtube.com/channel/UC0vz2G8Ckl1l6r2jfKSQgOQ/

2 – Depuis combien de temps fais-tu de la couture? Et pourquoi as-tu commencé à coudre?

J’ai commencé la couture en 2016, tout juste après la naissance de mon premier garçon. Je suis plutôt hyperactive. J’ai passé mon examen final de médecine quand mon garçon avait 4 mois et ensuite je devais trouver quelque chose pour occuper mon temps en congé de maternité. Haha! J’ai donc emprunté une des machines à coudre de ma mère pour réaliser mon premier projet : des bavettes (ou bavoirs). Je me suis ensuite lancée dans la réalisation de courtepointes pendant plusieurs mois.

Avec mes 3 grossesses, l’allaitement, le corps qui change, c’était plus difficile de coudre des vêtements pour moi. C’était tout naturel de commencer la couture car ma mère a toujours fait de la couture. Elle réalisait nos vêtements quand j’étais enfant. J’ai aussi eu l’influence de ma tante qui est une courtepointière. Elle enseigne la courtepointe au cercle des fermières de sa région. Les cercles des fermières du Québec sont des associations féminines qui préservent et transmettent notre patrimoine culturel et artisanal au Québec.

3 – Sur quoi couds-tu? MAC, surjeteuse, recouvreuse?

J’ai une machine à coudre Bernina, le modèle 550qe qui n’est plus en vente.

J’utilise aussi une surjeteuse et une recouvreuse de marque Babylock. Les modèles excates sont « Imagine » et « BLCS ». Ce sont toutes des machines assez haut de gamme.

Ma mère a toujours gardé ses machines pendant très longtemps. Elle a la même surjeteuse Juki depuis 30 ans! C’est donc un bon investissement initial, mais ça vaut vraiment la peine si ce sont des machines qui vont me convenir longtemps. J’ai choisi de m’acheter une recouvreuse assez tôt dans mon parcours de couturière car je faisais surtout de la couture pour enfant à mes débuts et j’utilisais presque seulement du tricot.

4 – Quelle est ton étape préférée dans le processus de couture? et celle que tu aimes le moins?

Mon étape préférée est la couture de la braguette sur un pantalon. Je réalise toutes les étapes une à une du patron et ça fonctionne toujours! Ça m’impressionne à chaque fois d’être capable de coudre ça! Ce que j’aime le moins, c’est tailler mon tissu. Le pire c’est quand on doit réfléchir pour rentrer toutes nos pièces car on est limite sur le tissu ou si on doit tout couper à plat.

5 – As tu un espace couture dédié? Plutôt rangé ou en bazar ?

Ouiii! Je suis tellement chanceuse d’avoir un espace dédié. Quand j’ai commencé la couture, je n’avais pas d’espace dédié et je devais sortir mes machines à chaque fois. C’est faisable mais disons qu’on ne s’installe pas pour coudre seulement 15 minutes… et avec des enfants, ça arrive souvent que mes séances de couture durent seulement 15 minutes!

Mon espace couture est un peu en bazar, il n’est pas assez rangé à mon goût. Tous mes tissus sont bien organisés et mon matériel aussi. Je ne cherche jamais ce dont j’ai besoin mais quand je réfléchis à ce que je veux coudre, je sors tous pleins de tissus et ça fait un gros bazar! J’ai probablement trop de tissus!

6 – Comment choisis-tu un patron : coup de cœur ou garde robe réfléchie? Plutôt dans les magazines/livres/patrons indépendants?

Je ne couds que des patrons indépendants. Vivant au Canada, j’ai une grande influence de nos voisins américains au Sud et je couds très peu de patrons de designer Français. J’ai appris à coudre en utilisant des patrons PDF en anglais et lorsque les patrons sont bilingues, j’utilise toujours les instructions en anglais! Pour cette même raison, je réfléchie en pouces plutôt qu’en cm, même si j’ai appris le système métrique à l’école.

Je déteste décalquer alors je suis vraiment vendue aux patrons PDF. Je réfléchis beaucoup pour la garde-robe de mes enfants. Je leur couds des garde-robes capsule. https://youtu.be/QHqa_3ZarBM Pour ma garde-robe, j’aimerais y réfléchir un peu plus pour 2021. En même temps, si on veut garder le côté créatif de la couture, il faut aussi coudre nos coups de cœur et ne pas toujours réfléchir…

7- Couture égoïste, pour les autres ou les deux?

Je couds pour toute ma famille. Je préfère de loin coudre pour moi mais mes enfants sont tellement contents quand je leur couds des vêtements. Mon garçon Émile est très mince et je devais lui coudre tous ses pantalons quand il avait moins de 3 ans car aucun vêtement du magasin ne lui faisait. Pour mon conjoint, il rêve du jour où je vais lui coudre quelque chose! Haha!

8 – Quel est ton accessoire préféré et indispensable?

Mon couteau rotatif. J’utilise celui de la marque Olfa. Je coupe toujours mes tissus avec un couteau rotatif. C’est rapide et précis. J’ai même converti ma mère qui utilisait toujours des ciseaux avant.

9 – Quelle est la réalisation dont tu es la plus fière? Et celle que tu portes le plus? (ce ne sont pas forcément les mêmes mais ça peut )

Mon projet dont je suis la plus fière c’est mon manteau opium de Deer and Doe. J’ai bien travaillé pour réaliser ce projet et j’en suis vraiment fière. Je l’avais choisi comme manteau de grossesse. Je n’avais fait aucune modification en espérant pouvoir le mettre après la grossesse. Malheureusement, il est trop grand présentement.

Ma réalisation la plus portée ce sont mes Ginger jeans de Closet Core Patterns. J’en ai 2 paires. Une version dans un sergé extensible qui arrive en fin de vie tellement je l’ai portée. J’ai aussi une version plus récente en denim que je porte aussi énormément. J’aime beaucoup la taille haute, je trouve que ça aminci et je peux les porter avec des chandails un peu plus courts.

10 – Un peu de spoil : dis nous quel est ton projet en cours?

J’ai coupé une paire de Persephone Pants de Anna Allen Clothing. C’est un patron très populaire. J’ai taillé directement dans un beau canevas rouge brique. Je vis dangereusement car je n’ai pas l’intention de faire une toile!… On verra bien ce que ça donne.

11 – Quelle est ta relation aux réseaux sociaux?

Amour et haine! D’un point de vue inspiration couture, c’est génial! Je peux voir un patron porté sur différentes morphologies. On peut voir les différents tombés selon le choix de tissu. Je regarde les choix de couleurs, avec quoi est-ce ça s’agence bien, avec quel type de souliers ça irait bien. Je regarde tout! J’ai aussi pu développer des amitiés virtuelles que j’apprécient beaucoup. Si j’ai besoin d’aide, je peux poser des questions, il y a plein de gens pour me répondre sur les réseaux sociaux.

D’un autre côté, je n’aime pas les réseaux sociaux pour 2 raisons. C’est difficile de ne pas se comparer aux autres. Quand j’étais en congé de maternité, je passais beaucoup de temps sur les réseaux sociaux en berçant mon bébé et en allaitant. Je voyais tout ce que tout le monde faisait et j’avais l’impression de ne rien faire. Et souvent, ce qu’on voit sur les réseaux sociaux est très différent de la réalité. Sans compter qu’Instagram nous présente, par son algorithme, les publications de celles qui publient le plus souvent. J’ai commencé à faire un journal de couture après avoir vu une vidéo sur ta chaîne. J’ai réalisé que je faisais beaucoup de choses finalement… sans oublier que je ne changerais jamais mon travail et ma famille pour coudre davantage! L’autre problème des réseaux sociaux, c’est la perte de temps. Combien de temps on peut passer sur Instagram au lieu de coudre dans une semaine???

QUESTION BONUS : chaque mois je partage sur mon blog mes petits bonheurs (séries, livres, podcasts etc) alors à ton tour de nous partager ton petit bonheur du moment ! Que ce soit une activité, un livre, un plat, une recette, vraiment dans le domaine que tu souhaites!

Je suis la nutrionniste Sandra Griffin qui se présente sous le pseudo Maman mange bien. C’est une mère monoparentale de 4 enfants qui nous partagent tous ses trucs d’organisations pour les repas et pour la nutrition des enfants. Je me suis même inscrite à un cours en ligne de planification des repas et j’ai adoré. J’ai beaucoup amélioré mon organisation grâce à elle et j’ai un peu plus de temps à dédier à mes loisirs créatifs. Et ce sera encore mieux quand cette pandémie sera terminée!

www.instagram.com/mamanmangebien/

www.mamanmangebien.com

26 Commentaires

  1. Bommier says: Répondre

    Merci pour cette belle rencontre. Quelle énergie, je suis admirative de tout ce que cette jeune femme arrive à faire. Je vais de ce pas regarder sa page Instagram

    1. Laurianne says: Répondre

      Oui elle est épatante!

  2. Merci beaucoup pour ce témoignage et cette belle découverte. Je suis allée m’abonner tout de suite. Voilà de jolies heures en perspective.
    Enge

    1. Laurianne says: Répondre

      Bonne découverte alors 😉

  3. Quelle belle surprise de découvrir ce matin Joannie ! Je ne rate aucun de ses épisodes, je les attends même chaque mois avec grande impatience. J’ai adoré lire cette belle interview, je suis ravie d’en savoir un peu plus sur Joannie qui est une couturière de talent fort inspirante !

    1. Laurianne says: Répondre

      Il me semblait bien que c’était toi qui me l’avait fait découvrir mais j’avais un doute… Elle est effectivement très inspirante!

  4. anne marie forey says: Répondre

    Merci pour cette découverte ,j’apprécie de faire la connaissance de nouveaux univers .

    1. Laurianne says: Répondre

      Bonne découverte 😉

  5. Cécile says: Répondre

    J’apprécie aussi beaucoup le podcast de Joannie. Merci de nous la faire découvrir encore plus.
    Toute belle journée

    1. Laurianne says: Répondre

      Avec plaisir !

  6. Rolande says: Répondre

    Merci pour ce portrait, je suis Joannie depuis un bon moment et je me régale avec ses cousettes ….. une très belle personne .. bonne continuation

    1. Laurianne says: Répondre

      Merci pour ton gentil message!

  7. Aline says: Répondre

    Merci pour cette jolie interview

    1. Laurianne says: Répondre

      C’est avec grand plaisir!

  8. F. Pittet says: Répondre

    J’aime beaucoup Joannie, elle est talentueuse, sympathique, simple… bref, elle est tout simplement top et je ne loupe aucun de ses podcasts 😍😍😍

    1. Laurianne says: Répondre

      Je suis bien d’accord avec toi!

  9. Yael Shiff says: Répondre

    J’aime beaucoup regarder Joannie. Elle nous ouvre les portes sur le monde anglo-saxon. Elle est douce et j’aime beaucoup ce qu’elle fait.

    1. Laurianne says: Répondre

      Tout à fait d’accord!

  10. Anne LeChat says: Répondre

    Ravie d’en découvrir davantage sur Joannie ! J’aime beaucoup sa créativité et sa simplicité aussi dans ses podcasts ! Je vois qu’elle a exactement les mêmes machines que moi (et donc je ne suis pas la seule à te tenter avec la recouvreuse de BBL Laurianne ! 😜). Merci encore pour ce partage inspirant !

    1. Laurianne says: Répondre

      Effectivement elle a la même recouvreuse! Mais c’est toi qui me nargue le plus!

  11. Yael Shiff says: Répondre

    Coucou Laurianne J’ai deux personnes que j’aime beaucoup à te proposer pour les prochaines interviews l’une c’est Vanessa Salaün elle coud et elle tricote remarquablement bien et elle est aussi créatrice de patrons. La Deuxième c’est Pauline de By Popo elle couds pour ses enfants et aussi pour elle même j’aime beaucoup ce qu’elle fait. Bonne journée Yaël

    1. Laurianne says: Répondre

      Merci pour les propositions!

  12. Evelyne Bouyges says: Répondre

    Je l’ai connue par hasard sur YouTube et j’ai beaucoup apprécié sa simplicité et les patrons “d’ailleurs” qu’elle présente comme le top Busan que j’ai découvert et commandé ! Un futur projet ! Une belle rencontre !!

    1. Laurianne says: Répondre

      Je vais aussi de découverte en découverte avec elle 🙂

  13. Elodie says: Répondre

    Une très belle découverte ! Merci Lauriane : )

    1. Laurianne says: Répondre

      Avec plaisir!

Répondre à Anne LeChat Annuler la réponse