A la rencontre de… #1

Aujourd’hui je commence une nouvelle série d’articles que je souhaite publier chaque mois. Je vous propose dans ces articles d’aller à la rencontre de femmes inspirantes, motivantes, talentueuses et avant tout couturières ! Car c’est cela qui me passionne le plus vous le savez maintenant 🙂

J’ai donc choisi 10 questions afin de découvrir un peu plus qui se cache derrière un pseudo Instagram, Facebook ou Youtube. Pour commencer cette série, j’ai choisi de me tourner vers une femme que vous devez toutes connaitre si vous faites de la couture et qui a un talent fou! Elle présente tous les mois ses réalisations sur Youtube, tient un blog super détaillé et rempli de tutos, d’astuces, maitrise toutes les techniques que vous rêvez de maitriser, oui oui il s’agit bien de Sandrine alias SB Creations.

Je l’imagine déjà rougissant derrière son écran devant ma description admirative mais elle a accepté ma proposition avec enthousiasme et a répondu à mes questions avec simplicité et sincérité. Encore merci Sandrine de m’avoir fait cet honneur pour démarrer cette série.

Allez je vous laisse avec les questions et surtout ses réponses! Bonne découverte ou re-découverte à vous!

💜 💜 💜

1 – Peux tu te présenter en quelques mots? Où peut-on te voir sur les réseaux?

Je suis Sandrine alias SB Créations, j’ai 44 ans et je vis dans le Val de Marne avec Daniel, mon mari adoré. Dans la vraie vie, je suis secrétaire et travaille sur Paris dans un bel établissement du ministère de la Culture.
Je suis par ailleurs passionnée de couture mais ça, vous le savez déjà !
Si le cœur vous en dit, vous pouvez me retrouver à plusieurs endroits :
– Si vous aimez lire, c’est sur le blog qu’il faut me rejoindre, il y a un article quasi chaque semaine : https://sbcreationscouture.com/
– Si vous préférez le format vidéo, retrouvez-moi tous les mois sur YouTube : https://www.youtube.com/channel/UCiFbKJ61MEEpXQEVCf4m1vg
– Si au contraire, ce sont les posts courts qui vous intéressent, allez sur mon compte Instagram, mais je n’y suis pas très présente… https://www.instagram.com/sbcreationscouture/
– Si vous me croisez dans le métro ou dans le RER (c’est du vécu ! et pas qu’une fois !), dans une boutique de tissus ou ailleurs, n’hésitez pas à venir me saluer, je serais ravie de pouvoir échanger quelques mots avec vous !

2 – Depuis combien de temps fais-tu de la couture?

Et bien cela va faire près de 13 ans que je couds et quelle joie, vraiment !

3 – Pourquoi as-tu commencé à coudre?

Très naïvement, je me suis dit que j’allais coudre mes robes de danse et que je ferais ainsi de belles économies… J’étais bien présomptueuse…
Pendant de nombreuses années j’ai fait de la compétition en danse sportive avec mon mari. J’ai ainsi dû faire appel à des couturières pour me confectionner mes tenues de danse. Il faut savoir qu’une robe de danse sur-mesure, ça valait à l’époque minimum 1 500€… Et oui, ce sont des modèles uniques qui plus sont décorés de strass Swarovski…
Alors je me suis dit qu’avec ce budget, j’allais plutôt me former en prenant des cours de couture, histoire de pouvoir me confectionner mes propres robes de danse. Et bien… j’ai vite déchanté quand je me suis rendu compte que la couture ce n’était décidément pas une activité qui s’apprenait en un claquement de doigts… L’apprentissage de la coupe à plat n’a pas été une mince affaire non plus, moi qui ne suis pas matheuse pour deux sous… Je peux vous dire qu’il a fallu que je fasse preuve de beaucoup de détermination pour arriver à coudre mes robes d’autant plus que personne n’enseignait les techniques propres à la danse sportive (secrets de fabrication oblige !). J’ai donc dû beaucoup tâtonner et fournir un travail personnel important pour arriver au résultat escompté… Moi qui n’avais aucun don pour les arts manuels et encore moins pour la couture… Il a bien fallu que j’ose me lancer, que je me trompe, que j’échoue, que je recommence… bref que je crois en moi et que je me dise que j’allais y arriver ! Y’a pas de secret, pour réussir, il faut apprendre, être curieux, demander de l’aide (aujourd’hui on trouve quasi toutes les réponses sur le net, vive les forums !), s’entraîner/pratiquer, prendre le temps d’observer et ainsi aiguiser son regard, sortir de sa zone de confort, s’enrichir (lire, aller voir des expositions…), tenter de nouvelles techniques… et puis surtout se faire plaisir ! La satisfaction ensuite du travail accompli, de l’aboutissement d’un projet… Bref, vous l’aurez compris, coudre c’est aussi une leçon de vie (enfin pour moi !)
En 2012 je passe mon CAP couture flou dans l’optique d’une reconversion professionnelle et puis non… la couture est et restera à jamais ma passion !

Dès le début j’ai pris des cours de couture. Et je crois bien avoir tout essayé ou presque : association, centre de formation, cours particuliers, cours collectifs divers… Pour moi, rien ne vaut l’apprentissage de la couture avec un prof à vos côtés qui vous explique les bases, vous montre la bonne gestuelle, etc…Les meilleurs cours que j’ai suivis sont ceux qui m’auront coûté le moins cher (mais dont les places étaient très limitées), à savoir les cours de la Mairie de Paris. J’ai ainsi passé du temps et du plaisir à me former grâce aux cours du soir et autres sessions en journée. Je me suis rendu compte que j’adorais apprendre, découvrir de nouvelles techniques et coudre diverses pièces d’étude… C’est grâce à ces cours et aux profs expérimentés, généreux et pédagogues que j’ai vraiment appris à coudre et que la couture est devenue une passion.
Petit à petit, je me suis intéressée à la confection de ma garde-robe de tous les jours. Mettre en application tout cet enseignement est alors devenu très réel. J’ai découvert les marques de patrons indépendants et grâce à elles, j’ai encore progressé en couture. Décidément on n’a jamais fini d’apprendre et je trouve ça des plus réjouissants !
C’est tout naturellement que j’ai eu envie de transmettre et de partager mes connaissances mon via mon blog. Je le considère comme un journal de couture, j’y parle de mes trucs & astuces et autres techniques mais aussi du processus couture en lui-même avec des pas à pas qui pourraient en aider quelques-unes. Vos retours, vos messages et autres échanges donnent du sens à tout cela et sont donc des plus stimulants. Je profite de l’occasion pour vous remercier toutes et tous !

4 – Sur quoi couds-tu? MAC, surjeteuse, recouvreuse?

Les trois mon capitaine !
– MAC : J’ai tout d’abord commencé à coudre avec une Singer mécanique de moyenne gamme puis je suis passé à la vitesse supérieure avec une machine à coudre électronique : la Pfaff Performance 5.0. Y’a pas dire, le côté électronique est bluffant : points d’arrêt début & fin, coupe-fil intégré, système IDT (qui permet d’entraîner le tissu plus facilement), écran tactile bien pratique, réglage de l’aiguille (haut/bas), capteur qui signale qu’il n’y a presque plus de fil dans la canette… La machine est fournie avec une genouillère mais je ne l’ai jamais installée du fait que le pied-de-biche s’abaisse ou se lève automatiquement ! Toutefois, au regard du prix tout de même excessif, je reste un peu perplexe quant à la qualité de fabrication et donc de la durée de vie de cette machine. Le revêtement est en plastique (idem pour la pédale qui s’est abîmée très vite…). Aujourd’hui, ma machine a presque 7 ans et elle commence à montrer quelques signes de faiblesse (point droit déformé selon le tissu utilisé, impossible d’exécuter une boutonnière…). Bref, un rendez-vous chez le réparateur s’impose…
– Surjeteuse : Acquise à mes débuts en couture, ma surjeteuse Lewenstein 700 DE est toujours là, fidèle au poste alors que c’est un modèle plutôt premier prix. La prise en main peut dérouter car tout est manuel, que ce soit en termes d’enfilage ou de réglage de la tension des fils mais avec le temps on s’y fait. Comme beaucoup, les surjeteuses Baby Lock me font rêver avec leur système d’enfilage à jet d’air et leur réglage automatique de la tension mais quand je vois le prix, ça calme tout de suite !
– Recouvreuse : Bientôt 5 ans que j’ai acheté ma recouvreuse Janome 2000 CPX ! Cette machine est robuste et fiable et l’enfilage est rapide et simple. Cette machine nécessite néanmoins quelques réglages manuels car il m’est souvent arrivé que les fils sautent. Si vous n’aimez pas passer du temps à régler votre machine et faire divers tests sur des chutes, cette machine n’est pas pour vous ! Idem : si vous ne cousez pas beaucoup de jersey et autres mailles, aucun intérêt : ça ne vaut pas le coup/coût d’investir !

5 – Quelle est ton étape préférée dans le processus de couture? et celle détestée?

Moi, ce qui me motive le plus en couture, c’est d’être derrière ma machine à coudre : le plaisir de créer en donnant vie à un tissu ! Je trouve ça magique et ça continue de me fasciner, encore aujourd’hui !
Quand il s’agit, par exemple dans le cas d’une veste doublée, de tout retourner sur l’endroit par une petite ouverture qu’on a laissée, je trouve que ce moment précis est assez jubilatoire !
J’aime aussi tout ce qui gravite autour : le temps consacré à l’association tissu/patron, le temps passé à découvrir de nouvelles techniques et autres astuces, le temps passé dans mon atelier, le temps passé à ranger mes fournitures, à classer mes patrons, à rédiger mes petits articles de blogs, à partager avec vous mes expériences, à faire des photos, à préparer mes podcasts… Tout cela me procure un épanouissement personnel, un bonheur intense. Le principe même de toute passion, non ?!
Ce que je déteste en couture ? Le terme est peut-être un peu fort mais disons que l’étape découpage/scotchage d’un patron PDF me fait bien suer… Idem pour la gestion de l’embu d’une tête de manche…

6 – As tu un espace couture dédié? Plutôt rangé ou en bazar ?

Vivre dans un 34 m² et disposer néanmoins d’un espace couture, est-ce possible ? Et bien oui ! Pour cela nous avons sacrifié notre chambre, on ne peut effectivement pas tout avoir… Mon coin couture était installé auparavant dans la pièce principale et je grignotais chaque jour un peu plus de territoire… et puis un jour, la décision a été prise : merci à mon mari si compréhensif qui m’a tout installé et m’en a fait la surprise lors de notre anniversaire de mariage. Je ne pouvais rêver meilleur cadeau !
Mon espace est plutôt organisé et rangé. Moi qui étais bordélique, je peux vous dire que suis devenue ordonnée et ça, c’est bien grâce à la couture !
Le fait d’apprendre à coudre avec d’autres personnes, ça oblige forcément à une certaine discipline : préparer ses p’tites affaires, ne pas s’éparpiller, ne pas empiéter sur son voisin, ranger le matériel après chaque utilisation, passer le balai… Ce sont des automatismes que le CAP a d’ailleurs accentué. Je ne vous dis pas que tout est toujours parfait dans mon atelier, loin de là mais disons que c’est tout naturellement que j’ai pris certaines habitudes. Pour moi, avoir un espace agréable, confortable, épuré, rangé et fonctionnel est essentiel. Je trouve qu’on y gagne en termes d’efficacité.

7 – Comment choisis-tu un patron : coup de cœur ou garde robe réfléchie? Plutôt dans les magazines/livres/patrons indépendants?

Je dois dire que je fonctionne beaucoup au coup de cœur mais je réfléchis toujours à deux fois avant d’acheter un nouveau patron. Je trouve mon bonheur un peu partout mais principalement dans les magazines Burda, sur le site Lekala Sewing Patterns et chez les patrons indépendants.
J’avais participé en 2017 au défi “je couds ma garde-robe capsule” lancé par Clotilde alias Couture & Clo mais planifier mes cousettes à venir, ce n’est pas réellement ma tasse de thé. C’était une expérience fort intéressante mais je préfère au final coudre selon les envies et les besoins du moment tout en ayant à l’esprit de coudre une “garde-robe réfléchie”. En effet, avec l’âge et l’expérience (si je puis dire), je ne couds plus que des tenues qui me correspondent vraiment tant en termes de style que de couleur et de morphologie. Ainsi, ma garde-robe est à mon image bien qu’elle ne plaise pas forcément à tous, mais ça c’est une autre histoire…

8 – Quel est ton accessoire préféré et indispensable?

Outre mon coupe-fil que j’ai en 4 exemplaires, histoire d’en avoir toujours un à portée de main, je dirais que mon accessoire préféré du moment est un ruban adhésif transparent double-face étroit qu’on appelle aussi wonder tape (soluble, qui disparaît donc au lavage). Ce ruban permet d’assembler deux épaisseurs de tissu sans avoir à bâtir ou à utiliser de multiples épingles. Je l’utilise par exemple pour positionner un zip, une poche plaquée, un passepoil, un col, une patte de boutonnage, un ourlet… On gagne ainsi en temps et en précision, ce qui n’est pas négligeable ! Bref, je vous recommande vivement !

9 – Quelle est la réalisation dont tu es la plus fière? Et celle que tu portes le plus? (ce ne sont pas forcément les mêmes mais ça peut )

Outre mes robes de danse et ma robe de mariage (qui commencent à dater un peu), je crois bien que la réalisation dont je suis la plus fière est ma veste tailleur en lin noir que j’ai imaginée, puis patronnée et enfin cousue dans le cadre de mes cours du soir à la Mairie de Paris. Une veste sur-mesure qui m’a pris du temps car il a fallu à chaque étape procéder à quelques réflexions et autres ajustements en termes de patronage et de finitions couture.
Lien article de blog : https://sbcreationscouture.com/2017/10/20/bilan-cours-du-soir-3eme-partie/
La réalisation que je porte le plus est le Ginger Jean de Closet Core Patterns qu’on ne présente plus (et que j’ai cousu en trois exemplaires). Je pense qu’il arrive à égalité avec la jupe Anémone de Deer and Doe que je porte également énormément pour aller travailler (réalisée là aussi en trois versions).
A noter que ces derniers mois, c’est l’Anima pant de Papercut Patterns (pantalon décontracté en jersey) que j’ai le plus porté puisqu’il a été mon compagnon de presque tous les jours durant le confinement…
Pour les hauts, je dirais que c’est la tunique Fringe de Chalk and Notch que j’ai plaisir à porter toute l’année (réalisée là aussi trois fois).

10 – Un peu de spoil : dis nous quel est ton projet en cours 🙂

Là tout de suite maintenant, il n’y a hélas rien sous le pied de biche. Je rentre tout juste de trois semaines de vacances et on nous a annoncé que ma pièce couture allait être en travaux dès notre retour… Il faut donc que je patiente encore quelques jours avant de retrouver mon atelier (tout beau, tout neuf je l’espère) et mes machines. Une si longue période sans coudre… je crois bien que c’est la première fois en 13 ans ! La seule chose que je peux vous dire, c’est que je prévois de coudre un haut Burda aux épaules dénudées. Au moment où vous lirez ces quelques mots, il est fort probable que l’article de blog soit déjà en ligne !

NDLR : les réponses de Sandrine datent du mois d’août et à l’heure de sortie de cet article elle a repris activement la couture et a même sortie un nouveau podcast, le n°46 !!!

QUESTION BONUS : chaque mois je partage sur mon blog mes petits bonheurs (séries, livres, podcasts etc) alors à ton tour de nous partager ton petit bonheur du moment ! Que ce soit une activité, un livre, un plat, une recette, vraiment dans le domaine que tu souhaites!

Mon petit bonheur du moment c’est d’avoir participé tout récemment à des escapes games ! J’adore ça ! Dommage que le prix soit si excessif !
Sur Paris, je vous recommande Lock Académy (mission : très cher lock, la disparition) et the Game (l’enlèvement). Si vous êtes de passage à La Baule, je vous conseille Le Hangar de La Baule (braquage sous pression).
La photo est en passe de devenir une passion : j’ai fait l’acquisition l’année dernière d’un Reflex Canon pour mettre en valeur mes cousettes et tourner mes podcasts couture. J’ai encore tout à apprendre évidemment mais qu’est-ce que c’est palpitant !

Je ne peux terminer ce questionnaire sans remercier très chaleureusement Laurianne qui a pensé à moi pour ouvrir le bal de ces interviews couture. Alors mille mercis Laurianne pour cette invitation, j’en suis très touchée, que dis-je très honorée ! J’ai à présent hâte de découvrir et de lire les prochaines interviews !

💜 💜 💜

25 Commentaires

  1. Colinot says: Répondre

    Merci Sandrine pour ta joie de partager et merci Lauriane pour toutes tes innovations qui créent des points de rencontre et de partage. Je suis toutes vos publications et je me régale à chaque fois !

    1. Merci beaucoup Colette pour votre si gentil message ! C’est toujours un plaisir de vous lire !

    2. Laurianne says: Répondre

      C’est très gentil merci! Je prends beaucoup de plaisir à le faire 🙂

  2. Ca fait effectivement tout drôle de se retrouver ici sur ton blog ! Je te confirme que je ne peux effectivement que rougir à la lecture de ce préambule bien trop élogieux !!! A nouveau merci beaucoup Laurianne de m’avoir proposé d’inaugurer ces interviews !

    1. Laurianne says: Répondre

      Dans un monde où la critique est facile, il faut savoir aussi souligner le positif et le talent! Je suis ravie en tout cas que tu te soies si bien prêtée à ce jeu et je suis ébahie devant tous les retours plus que positifs!

  3. Comme beaucoup de suis fan, je me réjouis chaque mois de découvrir de nouvelles réalisations sur sa chaîne YT. Idem pour toi Laurianne , vous êtes toutes les deux des modèles pour la débutante que je suis…

    1. Merci pour ton enthousiasme et surtout bienvenue dans ce bel univers qu’est la couture ! Une activités des plus passionnantes !

    2. Laurianne says: Répondre

      C’st vraiment très gentil merci! Nous partageons avec grand plaisir Sandrine et moi pour que touts et toutes puissent se lancer alors merci 🙂

  4. Fanny lebourgeois says: Répondre

    Vous êtes toutes les 2 mes premières découvertes de podcast couture et j ai vraiment hâte de découvrir tous les mois vos cousettes. Merci pour ces moments

    1. Merci beaucoup Fanny pour ton message, ça fait super plaisir !

      1. Danièle says: Répondre

        Bonjour
        Je viens de lire ton interview de Sandrine. Cela retransmet bien l’ambiance de ses podcasts. J’ai fait “connaissance” de Sandrine la semaine dernière grâce à Anne le chat que jai connu grâce à toi Laurianne. La boucle est bouclée. J’aime beaucoup le ton que vous donnez à vos podcasts très inspirants. Merci

        1. Laurianne says: Répondre

          Merci beaucoup Danièle! La prochaine interview devrait te plaire alors je pense 😉

    2. Laurianne says: Répondre

      Merci beaucoup Fanny!

  5. nath says: Répondre

    Merci Laurianne pour cet interview c’est très intéressant! j’adore suivre Sandrine sur Youtube, même si nous n’avons pas le même style, ses analyses et explications sont super intéressantes !
    Idem pour toi Laurianne 😉 merci à toutes les 2

    1. Merci à toi Nath pour ton gentil mot et merci aussi de nous suivre dans nos aventures couturesques respectives !

    2. Laurianne says: Répondre

      Merci à toi! C’est l’avantage de la couture, chacune l’adapte à son style et écouter les autres nous enrichit énormément!

  6. Jan Elodie says: Répondre

    Quel plaisir de retrouver Sandrine sur ton blog ! J’aime toujours autant vous lire ou écouter, merci beaucoup pour tous ces partages et le temps que vous y consacrez.

    1. Merci beaucoup Elodie ! C’est super gentil !

    2. Laurianne says: Répondre

      Merci beaucoup pour ce commentaire très gentil et qui m’encourage à continuer!

  7. Séverine says: Répondre

    Mer i Laurianne pour cette superbe idée que de nous présenter des couturières talentueuses. Bien sûr nous connaissons toutes Sandrine, la QUEEN de la couture, idole de nombres d’entre nous tellement celle ci est talentueuse tout en restant humble et abordable. Je suis ravie d’avoir lu cette interview, j’ai appris de nouvelles choses sur Sandrine et je l’admire encore plus ❤️

    1. Tes mots me touchent beaucoup, mille mercis Séverine, vraiment !!! J’espère qu’un jour on aura l’occasion de toutes nous retrouver “en vrai”, ce serait vraiment chouette !!!

    2. Laurianne says: Répondre

      Je suis ravie que ça t’ait plu!

  8. Coucou, merci à vous deux pour cet article! Je trouve qu’on ressent toute la passion de Sandrine dans les réponses et que les question sont très pertinentes et intéressante.
    Je savais pour les robes de bal car j’j’avais regarde le tag couture de Sandrine et j’ avais été impressionnée par ses réalisations!
    Je note le conseil des cours de couture, c’est quelques chose qui m’attire beaucoup pour pouvoir apprendre correctement et progresser.
    Merci encore à vous deux pour ce bon moment de lecture.
    Caroline .

    1. Quel bonheur de te lire Caroline ! Merci beaucoup !!! Oui prendre des cours de couture, c’est vraiment chouette (il faut cependant tomber sur de bons profs…). En tout cas, je reste hyper admirative de toutes celles qui se lancent dans la couture en autodidacte et qui apprennent via Youtube ou autre…

    2. Laurianne says: Répondre

      Merci à toi pour ton retour très gentil! J’avais aussi trouvé les robes de danse de Sandrine incroyables!!!

Laisser un commentaire